Trang Web Hướng Dương Txđ


Trở Về Trang Chính

Báo Pháp Nói Về Cuộc Bầu Cử Tại Hoa Kỳ
Hướng Dương txđ

Last Update: January 19, 2021

   

108.

Malgré le départ de son champion, le populisme ne peut que prospérer

Vouloir la mort politique et sociale de Donald Trump, en s’acharnant à le destituer, est la pire des erreurs du camp démocrate. Les mondialistes se sont vautrés dans le mensonge, en diffusant une image de Trump grotesque, se limitant à le dépeindre comme un individu inculte et grossier, tout en évacuant son fabuleux bilan économique et social. Car son bilan est hallucinant. Le voici, le meilleur depuis 50 ans. https://www.dreuz.info/2021/01/17/le-bilan-exceptionnel-du-premier-mandat-du-president-trump/ Ils ont fait d’un grand patriote aimant son pays, un homme à abattre.
La teigneuse Nancy Pelosi, qui s’obstine, l’écume aux lèvres, dans son entreprise de destruction d’un président soutenu par 85 millions d’électeurs ( 75 millions officiels + les 10 millions de voix volées par le camp Biden ), ne peut qu’attiser la haine entre populistes et progressistes. La destitution, le bannissement des réseaux sociaux et les tentatives pour le ruiner, reviennent à cracher sur l’électorat de Trump, largement majoritaire. Biden, ce président illégitime qui se pose maintenant en rassembleur, ne fera que diviser l’Amérique en renforçant le populisme, qu’il prétend combattre. Car le populisme ne disparaitra pas avec le départ de Trump. Il va au contraire se développer, le décrochage des classes moyennes ne faisant qu’empirer.

                                                                                                                                                 (Lire la Suite)

 

107

Ce n’est pas fini : Trump a un plan pour renverser l’État profond

LES MÉDIAS CRIENT PARTOUT : “C’EST FINI, TRUMP LE DICTATEUR NAZI A PERDU”. Le 20 janvier à midi heure de Washington, Trump ne sera officiellement plus le président des États-Unis et Biden devrait être le 46e président des États-Unis. La fraude électorale massive ne sera plus qu’un vague souvenir dans l’esprit de ceux qui ont suivi de loin ces élections qui se passent de l’autre côté de l’Atlantique et qui ne changeront rien à nos vies, de toute façon, puisque les politiques sont tous pourris et qu’ils ne pensent tous qu’à se faire réélire. Que ce soit Biden ou Trump, cela ne change rien pour nous de toute façon et s’il y avait vraiment eu fraude, les médias en auraient parlé, il y aurait eu des procès et la vérité aurait triomphé.

JE PENSE TOUT L’INVERSE : TRUMP A GAGNÉ LES ÉLECTIONS ET IL EMPÊCHERA BIDEN D’ÊTRE PRÉSIDENT. l y a eu fraude massive des démocrates et de certains républicains corrompus. Le covid19 a été lancé par la Chine pour détruire l’économie américaine, permettre les votes par correspondance plus faciles à truquer et faire tomber Trump.

                                                                                                                                                 (Lire la Suite)

 

106

Trump prévoit un grand “finale” pour le 20 janvier : espérons…

Le feuilleton américain, dont le premier épisode a débuté le 3 novembre, n’est apparemment pas terminé. Contestant toujours le résultat des élections, à juste titre, Donald Trump n’a pas l’intention de passer le témoin au Président illégitime Joe Biden le 20 janvier.
L’Histoire rendra justice à Trump, car des enquêteurs, des journalistes d’investigation, des écrivains intègres, en un mot des défenseurs de la démocratie, feront éclater la vérité tôt ou tard, détruisant le discours officiel des mondialistes et révélant la machination diabolique orchestrée par les Démocrates et leurs complices, véritable coup d’État mené contre le peuple américain.

Les juges et les élus corrompus ayant refusé d’examiner les plus de 60 plaintes du camp Trump, malgré des preuves aussi accablantes qu’irréfutables, Donald Trump a parfaitement raison de ne pas participer à la mascarade de la prestation de serment de Joe Biden.

                                                                                                                                                 (Lire la Suite)

105.

Biden et les Démocrates mondialistes LGBT, le retour des imposteurs

Depuis des décennies, les Démocrates et la peste socialiste libertaire LGBT se sont répandus sur la surface de la terre. Ils n’ont jamais cessé d’imposer leur tyrannie idéologique mondialiste anti-nationale, étant unis fanatiquement contre les peuples, toujours contre leurs intérêts nationaux et contre les vrais patriotes qui sont les plus ardents défenseurs des idées nationalistes. Toutes les déclarations des patriotes en font foi.

Qu’ils soient en France ou aux États-Unis, les Démocrates et la peste socialiste restent et resteront toujours immuablement des idéologues, pour imposer ce mondialisme libertaire LGBT qui les caractérise. Partout où les Démocrates et la peste socialiste sévissent, ils sont anti-Français et anti-Américains !                                                                           (Lire la Suite)

 

104.

Jack Lang, “ami des jeunes”, traite Trump "d’immonde saloperie humaine"!

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai soupiré : « ça y est, nous y sommes ! cette fois-ci on ne pourra plus tomber plus bas » !Eh bien, mille fois hélas, je me trompais à chaque fois ; du coup désormais je n’ose même plus le penser, de peur qu’une autre vilenie encore plus dégueulasse nous soit révélée. Il semblerait, néanmoins, que, malgré cette retenue, la descente aux enfers se poursuive, puisqu’il n’est pas un jour sans qu’une puante parole ou action, en provenance du camp auto-proclamé « du bien » soit diffusée. Sans aucune honte, mais au contraire avec un insolent culot qui ne se cache même plus, tant « ils » sont sûrs de leur puissance.

Ce qui m’interpelle aujourd’hui, c’est qu’un membre prétendu éminent de cette secte toxique, connu sous le nom de Jack Lang, ose contre toutes attentes, s’en prendre (verbalement s’entend, physiquement il n’est ni de taille, ni de courage !) au grand Président Donald Trump, pour l’insulter !                                                                                         (Lire la Suite

103.

Nancy Pelosi, l’hystéro-dingue, a peur du vrai peuple américain!

Nancy Pelosi a terriblement peur de ce peuple américain que les démocrates ont trahi…
Non, Donald Trump n’est pas le monstre que nous dépeint le camp démocrate depuis le 6 janvier. Bien au contraire, il dénonce toute violence et en appelle à la sagesse du peuple américain pour une transition en douceur, alors que ses adversaires ne cessent d’attiser la haine et de mentir.

                                                                                                                                                                                      (Lire la Suite)

102.

Obama profite de ses quatre ans de haine contre Donald Trump

Obama pensait qu’il était le meilleur candidat et qu’il aurait gagné contre Trump, en lieu et place de l’alcoolique Hillary Clinton. Pendant quatre ans, la haine de l’afro-américain contre Donald Trump, le défenseur de l’Amérique blanche, a tout fait pour empêcher que le mandat de Donald Trump se déroule normalement. Il a agi avec les GAFA pour entraver la liberté du débat politique et pour censurer le président avec l’aide des médias dominants. Jean-Yves Le Gallou : “C’est un coup d’État mondial de Facebook et Twitter !”
Le coup d’État de Biden-Obama a été la fraude organisée contre la réélection de Donald Trump.

Les États-Unis ont subi les assauts des Démocrates avec leur fraude contre la démocratie ! L’assaut contre la démocratie mené par la fraude des Démocrates a créé un véritable choc aux États-Unis. C’est pourquoi Donald Trump avait assuré que les conditions de la fraude étaient patentes et qu’il ne reconnaîtrait pas la défaite dans de telles conditions scandaleuses. L’assaut contre la démocratie mené par la fraude des Démocrates a constitué une énième violation du droit électoral après les quatre ans de haine des Démocrates soutenus par Obama.

                                                                                                                                                                                      (Lire la Suite)

101.

L’Assaut inattendu sur le Capitole : bizarre…

Était-il vraiment inattendu ? Que cherche-t-on à nous faire croire ? Que les USA, les grands et vaillants USA ne possèdent pas d’efficaces services de renseignement ? Où étaient le FBI et la CIA ? Pourquoi ces deux colosses n’ont pas été capables de prévoir de pareilles émeutes, de pareilles effronteries criminelles ? Pourtant, tous savaient que des manifestations allaient prendre place. Pourquoi ne se sont-ils pas ligués pour mieux se préparer afin d’éviter une escalade de cette envergure ? Ne savaient-ils pas qu’une occasion pareille servirait de plateforme à tous les opportunistes, qu’ils soient des adeptes de Trump ou de Biden ? Ou simplement des faiseurs de désordre ?
À moins que cela ne soit prémédité pour mieux salir le blason de Trump et l’anéantir politiquement.

                                                                                                                                                  (Lire la Suite)

100.

Comment imaginer Joe Biden président des États-Unis?

Comment imaginer que Joe le pédophile, Joe le corrompu, Joe le candidat des psychopathes cocaïnomanes de Davos, Joe le vendu au Parti Communiste Chinois, comment imaginer que Joe Biden soit intronisé Président des États-Unis le 21 janvier 2021 malgré les milliers de preuves publiques indiscutables de la fraude coordonnée qui lui a fait avoir un nombre de voix mathématiquement impossible à avoir ? Enfin, cela semble surréaliste : des morts ont voté pour Joe Biden ; des bulletins apportés par la poste qui ne sont jamais passés par la poste ont été comptés pour Joe Biden : dans certains comtés de certains États où Joe Biden l’a emporté, il y a eu plus de votants pour Joe Biden que d’électeurs : les machines Dominion sont incroyablement tombées en panne à la même heure, tout en transmettant leurs données en Allemagne : et miracle, lorsqu’elles ont été de nouveau actives, elles ont consacré la victoire de Joe Biden en ajoutant en quelques secondes des millions de voix à Joe Biden ! Etc… Et, malgré tout cela, ce type va être intronisé Président des États-Unis, comme si aucune fraude ne s’était déroulée !
Comment l’imaginer ?                                                                                         (Lire la Suite)

 

99.

Trois Républicaines de choc qui soutiennent Trump!

En ces temps de censure généralisée par les grands médias (dont 95% des journalistes sont de gauche ou d’extrême-gauche) et par la clique totalitaire de Big Tech (Google, Facebook, Twitter…), – en ces temps de falsification massive et de propagande massive par les Démocrates criminels et leurs alliés, qui se sentent pousser des ailes pour opprimer toute personne qui ne pense pas comme eux, maintenant qu’ils ont pu voler la Maison-Blanche, – nous présentons ci-dessous 3 vidéos exceptionnelles réalisées par les équipes de campagne de 3 candidates Républicaines aux dernières élections du 3 novembre.

C’est le Président Trump – accusé plusieurs milliards de fois d’être sexiste et raciste, alors qu’il n’a jamais tenu de propos sexistes ni racistes – qui est à l’origine de ce renouveau chez les candidats Républicains, et c’est sur son injonction et sous son contrôle, que le parti Républicain a présenté aux élections de 2020 un nombre record de femmes, de Noirs et d’Hispaniques.

Et le résultat, c’est que les Républicains ont gagné 13 sièges à la Chambre des Représentants, alors que tous les sondages officiels (publiés par des instituts travaillant tous en sous-main pour les Démocrates) prévoyaient une perte minimale de 15 sièges pour les Républicains.

                                                                                                                                                        (Lire la Suite)

98.

La chute de Trump ou la fin de nos espoirs

Trump restera le seul homme qui a eu la volonté de réagir à la dictature en marche des mondialistes. Mais a-t-il  perçu leur puissance ou l’a-t-il sous-estimée? Les Gafascistes ont non seulement supprimé son compte Twitter, mais l’ont combattu sans relâche pendant quatre ans et ce, jusque dans les moindres recoins de sa personnalité et de ses actes.
L’Amérique périphérique, avec la disparition de Trump, perd ses illusions et son porte-étendard. Et nous avec elle. Certes, l’immense majorité des dirigeants du monde occidental, les médias, les intellectuels, les artistes mainstream (sous coke et subventions) ont été contre le Président américain durant les quatre années de son mandat au nom de la… démocratie. Démocratie: un mot qu’ils ont tellement vidé de son sens qu’il pèse aujourd’hui moins qu’un ballon de baudruche.
Macron, jamais en retard d’une grandiloquence servile, a parlé du grotesque assaut du Capitole comme de l’attaque du « temple séculaire de la démocratie américaine ». Il a cacardé sur l’idée universelle d’un homme, une voix. « Nous ne céderons rien à ceux qui veulent remettre en cause cela », a dit le serviteur français du fantomatique Biden, marionnette du pouvoir washingtonien, planté devant trois drapeaux dont celui des Etats-Unis.

                                                                                                                                                        (Lire la Suite)

97.

Ces pourris ont banni Trump à vie sur tous les réseaux sociaux

Florian Philippot qualifie de véritable coup d’État le fait que le président des États-Unis, toujours en exercice, Donald Trump, ait été banni de tous les réseaux sociaux. Ajoutons également que les avocats Sydney Powell, Steve Bannon et Rudy Giuliani, ainsi que le général Flynn, ont subi le même sort, tandis que de nombreux internautes voient leurs abonnés disparaître les uns après les autres.
L’épouse d’Obama avait demandé aux réseaux sociaux de bannir Donald Trump, et elle fut écoutée sur-le-champ. Notons que Twitter n’a  jamais touché aux comptes de l’islamiste Erdogan, ni à celui du Président iranien Khameini. Twitter autorise aussi le compte de Louis Farrakhan, chef de “Nation of Islam” (organisation de Noirs musulmans violemment racistes envers les Blancs et les Juifs) qui appelle les juifs des “termites” (mot qui signifie “termite” mais aussi “fourmi”) dans ses meetings (“I am not anti-Semite, I am anti-Termite”). C’est d’autant plus grotesque que des sources concordantes font savoir que Zuckerberg, patron de Facebook, a versé de grosses sommes à différentes structures démocrates (on parle de 500 millions de dollars), leur permettant de recruter des hommes de main, souvent venus des Black Lives Matter et des antifas, pour intimider, notamment le jour des élections, les observateurs républicains, en les éloignant avec l’alibi sanitaire.                                                                                                                                          (Lire la Suite)

 

96.

Pelosi, 80 ans, tremble : Trump pourrait déclencher une guerre atomique !

Mais jusqu’où vont aller les délires de la teigneuse Nancy Pelosi, qui devient complètement hystérique à l’encontre de Donald Trump ? Elle s’agite et s’affole comme une mouche enfermée dans un bocal. Plus acharnée que jamais, elle affirme que démettre le Président est “une urgence de la plus haute importance”.
https://www.europe1.fr/international/pour-nancy-pelosi-demettre-donald-trump-est-une-urgence-de-la-plus-haute-importance-4016962

Alors que Donald Trump a fermement condamné les violences haineuses contre le Capitole et appelé à l’apaisement, promettant une passation du pouvoir en douceur, la présidente de la Chambre des Représentants vient de traiter Donald Trump de Président déséquilibré! Va-t-elle demander son enfermement dans un asile ?

                                                                                                                                                        (Lire la Suite)

95.

Les forces du mal vont-elles triompher ?

Nous les avons vues, ces forces, travailler sournoisement pour nous imposer Emmanuel Macron. Elles détenaient un dossier bien ficelé contre François Fillon, ce dossier elles ne l’ont sorti qu’au moment des élections présidentielles, afin que Fillon soit éliminé et que Macron se retrouve face à Marine Le Pen. C’était, et ils le savaient, le ticket gagnant.

Mais ces forces ont réussi un autre coup fumant : elles ont volé, à coup de fraudes électorales, la victoire à Donald Trump. Nous avons tous vu, au moment de ces élections, des vidéos qui nous montraient l’ampleur de ces fraudes. Mais, bizarrement, ces fraudes n’ont pu être comptabilisées. Les élections validées, les médias censés informer ont déclaré Biden, le sénile, gagnant.

Plus personne ne parle du vrai problème, les fraudes. Mais les forces qui veulent nous asservir ont gagné cette élection. Ce qui est surprenant dans ces élections, c’est que c’est le peuple qui s’est levé pour crier au vol et au viol de la démocratie.

                                                                                                                                                        (Lire la Suite)

 

94.

Les USA sont devenus une république bananière comme les autres

Le terme même “d’arnaque” serait une invention “complotiste” sans aucun doute et sera certainement enlevé du vocabulaire, au même titre que “amen” affublé d’un “awomen” visant à s’y substituer comme il a été vu et entendu il y a quelques jours (mais c’est sans doute un montage trumpien ou trumpiste imitant lesSœurs de la Perpétuelle Indulgence ?). Il n’empêche qu’au-delà de savoir qui a fomenté l’irruption dans le Capitole, si aisée à vrai dire (barrières semble-t-il déplacées par la police peu nombreuse à ce moment-là),  malgré la désapprobation d’une grande majorité de la foule, il n’est pas besoin d’être grand clerc comme l’on disait naguère pour observer que cette gesticulation ne pouvait que nuire à Trump et surtout donner l’impression que toutes les objections émises et présentées n’étaient que du flanc. Mais l’arnaque n’est pas là.

Elle se situe dans le fait que malgré des milliers de témoignages, sous serment, faits par des citoyens qui ne portent pas des cornes de bison et ne sont pas adeptes de jeu vidéos hard core, tout cela, sans compter des vidéos, des statistiques, voire aussi d’autres témoignages relatifs à la Sécurité Nationale, mériterait d’être vérifié (comme celui énoncé par  Maria Zack) .

                                                                                                                                                        (Lire la Suite)

 

93.

J’en ai marre de l’élection américaine et de Trump-Biden !

L’histoire des élections aux USA, c’est fini. Mike Pence a fait faux bond à Donald Trump, et celui-ci a fini par concéder qu’il ne serait pas le prochain président des États-Unis. Fin de l’histoire qui restera la victoire des fraudeurs, de la lâcheté des Républicains et celle des médias et des Gafa.

Pour vous dire mon sentiment profond, je dois avouer que j’en ai marre de toute cette affaire Trump-Biden. Les souverainistes se sont fait flinguer les élections américaines. Les souverainistes se sont fait voler leurs élections hier, comme le référendum de 2005. C’est la même affaire de vols de la souveraineté des peuples.

                                                                                                                                                        (Lire la Suite)

 

92.

Trump volé, Biden élu : c’est le déshonneur de l’Amérique

Il a suffi de l’intrusion de quelques manifestants à l’intérieur du Capitole pour que la planète entière se déchaîne violemment  contre le meilleur Président que l’Amérique ait connu depuis Reagan. Son crime ? Aimer son pays et son peuple, mais surtout avoir voulu restaurer la grandeur de l’Amérique face aux assauts destructeurs des “progressistes”. Sous la dictature mondialiste, il ne fait pas bon être un patriote. C’est presque une trahison.

Ce déchaînement de fureur anti-Trump s’est d’abord vérifié dès le retour au calme au sein du Congrès. À peine les élus étaient-ils à nouveau réunis dans la Chambre des représentants, que la teigneuse Nancy Pelosi, du haut de ses 80 ans, exigeait que les “débats” reprennent aussitôt, afin de valider l’élection de Joe Biden au plus vite. Ce qui fut fait avec le docile Mike Pence, trop content que la providentielle intrusion dans le Capitole soit venue cautionner sa propre trahison.
                                                                                                                                                        (Lire la Suite)

 

90.

Fin de l’Amérique des pères fondateurs, fin de l’illusion électoraliste

Cette image peut paraître dérisoire. Pourtant, elle illustre parfaitement à la fois la dimension colossale de Donald Trump, à l’égal de celle des pères fondateurs et, malheureusement la clôture du cycle historique dans lequel il s’était inscrit à leur suite. 

Trump aura été le dernier président “classique” des États-Unis. Lui et quelques héros autour de lui auront pris presque tous les risques pour tenter de sauver leur pays. En vain. Après la funeste prise de pouvoir par les gauchistes mondialistes et par le fantoche Biden, rien ne sera plus jamais comme avant. C’en est définitivement fini de l’Amérique telle qu’on l’a connue. Le programme de destruction de la nation américaine voulu par les mondialistes va lui être appliqué avec la plus extrême violence. L’Amérique des pères fondateurs va disparaître. C’est désormais irréversible. Trump, malgré son formidable combat, n’aura rien pu empêcher. En n’osant pas la transgression, il aura permis le viol manifeste des institutions et de la volonté populaire.                                                            (Lire la Suite)

 

89.

DOSSIER CHOC : Les preuves que Biden a volé l’élection !

Depuis des semaines, les médias français censurent toute information sur le fait que le sénile et corrompu Joe Biden a été élu illégalement, après les plus énormes fraudes électorales de toute l’Histoire des États-Unis, qui ont vu les Démocrates voler des centaines de milliers de voix au Président Trump dans au moins 6 États (Pennsylvanie, Géorgie, Michigan, Wisconsin, Nevada, Arizona), pour accomplir leur coup d’État. Cette censure scandaleuse par les médias français ne change rien à la réalité. Malgré l’énorme propagande des journalistes négationnistes, les faits sont les faits.
De même que le succès d’un meurtre ne fait pas disparaître le cadavre et n’annule pas l’enquête pour homicide, – la réussite d’un coup d’État ne rend pas légal ce coup d’État, et n’annule pas comme par magie les preuves des fraudes. Ce sont à présent plus de 5000 témoins directs de fraudes électorales qui ont rédigé et signé des affidavits (témoignages sous serments, sous peine de 5 ans de prison ferme en cas de mensonge).                                                                                                                                            (Lire la Suite)

 

 

88.

Capitole envahi : une provocation montée par les antifas, preuves accablantes

La manifestation immense, appelée par Donald Trump devant le Capitole se déroulait dans une ambiance bon enfant. Le contexte était particulier, après l’élection en Géorgie, à nouveau marquée par d’énormes fraudes, qui permettaient aux démocrates de ravir les deux sièges, et d’envoyer par ailleurs au Sénat un pasteur noir antisémite, un nommé Warnock. Tommy Robinson s’étonnait, dans un tweet que les candidats Démocrates aient gagné 170 000 voix pour l’un et 200 000 voix pour l’autre, en l’espace de 35 minutes !

Georgie, le peuple a parlé, mais qu’a-t-il dit ?

Donald Trump avait tenu un de ces formidables discours dont il a le secret, rappelant le vol électoral dont le peuple américain avait été victime. Il avait mis la pression sur Mike Pence, l’appelant à faire respecter le vote populaire, et à faire ce qu’il fallait pour cela. “Vous êtes le vrai peuple qui a construit cette nation. Les démocrates veulent la détruire”. “J’ai gagné l’élection avec 75 millions de voix, soit 12 de plus qu’en 2016.”                                                                                                                               (Lire la Suite)

 

87.

Trahison de Mike Pence : une ombre totalitaire plane sur les États-Unis

Je ne sais ce qui se passera dans les jours à venir aux États-Unis. Nul ne le sait. Trump et son entourage ne le savent pas eux-mêmes, je le pense. Mon précédent article pouvait paraître pessimiste, il était, je le pense, simplement lucide, et je le basais sur les informations dont je dispose.

Lundi soir, Donald Trump a prononcé un discours remarquable devant des dizaines de milliers de personnes en Georgia. Il a soutenu les deux candidats républicains et a ainsi fait son devoir. Mais il a surtout souligné les fraudes immenses qui ont volé l’élection du 3 novembre et il a rappelé qu’il a gagné, très nettement. Il a rappelé aussi qu’il était le gardien des institutions américaines et qu’il avait prêté serment sur la Constitution, et il a dit qu’il ne trahirait jamais ni les institutions, ni la Constitution. La foule était venue pour l’écouter, lui, et le soutenir, lui.

Le lendemain, les élections sénatoriales de Géorgie ont eu lieu. Les deux candidats républicains, Kelly Loeffler et David Perdue, ont été battus de justesse, mais battus quand même. L’un et l’autre sont des conservateurs. Leur victoire aurait été positive. Ils n’ont pas gagné parce qu’ils n’ont pas fait dès le mois de novembre des fraudes survenues en Géorgie une question de principe et n’ont pas immédiatement affirmé leur soutien à Donald Trump, et dit qu’il avait gagné l’élection présidentielle. Ils sont apparus comme des Républicains traditionnels, et les électeurs de Trump ne veulent plus de Républicains traditionnels. Ils ont assumé que le système qui a permis les fraudes en Géorgie au mois de novembre reste en place, et le système les a conduits vers la défaite, car il ne fait aucun doute qu’il y a eu à nouveau des fraudes.                                                                                                                      (Lire la Suite)

 

 

86.

Trump s’est fait avoir et Biden va détruire l’Amérique

Le 6 janvier 2021, Donald Trump devait exposer les 1 200 pages du dossier constitué sur les fraudes. Les fraudes devaient être enfin exposées devant les représentants du pays sans que cela ne puisse être empêché. Les fraudes devaient enfin être examinées. Alors seulement, les sénateurs et membres de la chambre des représentants auraient pu se prononcer en connaissance et il y aurait eu assez d’éléments pour que Mike Pence puisse faire le bon choix.
Or, Mike Pence a trahi, et il semble évident que les forces de sécurité du Capitole ont reçu des ordres, où ont été volontairement minorisées pour pouvoir « laisser » le Capitole être envahi. Il semble de plus en plus que des antifas ont infiltré les foules et que ce sont majoritairement eux qui ont commis les exactions comme toujours. En effet, il y a une différence entre envahir hébété un parlement et tout casser.
« L’invasion » du Capitole est intervenue à peine 10 minutes après que les votes ont commencé. Immédiatement, Nancy Pelosi a hurlé et a demandé à tout le monde de sortir, comme si c’était une question de vie ou de mort…                                         (Lire la Suite)

 

85.

Puisse Biden hâter la chute des Etats-Unis…

Le boomerang des “révolutions de couleur” revient en pleine figure des Américains, et le monde se déclare “horrifié” de l’invasion du Capitole hier par les partisans de Donald Trump. Que ne s’est-il pas déclaré horrifié du Maydan de Kiev, plus récente “révolution orange” fomentée par l’Occident ! Les images des élus américains, ceux-là mêmes qui ont financé depuis des années les interventions, militaires ou clandestines dans le monde, cachés derrière leurs chaises et s’enfuyant à toutes jambes devant des manifestants sinon complètement pacifiques du moins non armés, sont un véritable régal.
Trump voulait que l’Amérique s’occupe enfin de SES affaires et laisse les autres pays tranquilles, la mafia globaliste ne veut pas en entendre parler et l’a donc déclaré comme “l’homme à abattre”. Un déchaînement de haine a été orchestré contre le Président américain durant 4 ans par toute la vermine internationaliste. Mais si son bilan économique est indéniablement un véritable succès, qu’a fait Trump durant ces 4 ans pour défendre sa conception de non-intervention dans le monde? Rien, et bien que durant sa campagne électorale de 2020 il avait promis des tas de choses, comme l’arrestation des “traîtres du Deep State” en particulier. Or personne n’a été arrêté, les globalistes ont renforce leurs positions (l’énorme poids des réseaux sociaux en est un exemple, qui peuvent décider de censurer un Président !) et on en est arrivé à la situation actuelle.                                                                                                            (Lire la Suite)

84.

Mike Pence venait de trahir Trump… et le peuple est intervenu !

Sénatoriales de Géorgie: En Géorgie, les carottes sont cuites et les deux sièges de sénateurs à pourvoir sont tombés dans l’escarcelle de Biden, qui avait impérativement besoin de ces deux victoires pour rafler le Sénat, afin de mener sa politique sans entraves. Le décompte s’est arrêté avec 98% du dépouillement effectué.
Le Républicain David Perdue totalise 49,8% des voix contre 50,2% à son adversaire. La seconde candidate républicaine, Kelly Loeffer, est battue, avec 49,4% des voix contre 50,6%.
Par conséquent, les camps Républicain et les Démocrate se retrouvent à égalité avec 50 sièges chacun. Mais le vice-Président des Etats-Unis étant également président du Sénat, c’est ce dernier qui fait pencher la balance dans le camp présidentiel
. 

                                                                                                                                                                                (Lire la Suite)



83.

En direct du Capitole investi par les Patriotes

De notre correspondant présent dans les manifestations, actuellement à l’intérieur du Capitole à DC: Les Patriotes américains ont investi le Capitole ou les débats ont été stoppés. La vieille catin Pelosi s’est enfuie en hurlant alors que les manifestants entraient dans la salle, l’un d’entre eux occupe son poste, voyez la photo. Certes, quelques journalistes ont payé pour les autres…
https://tvs24.ru/pub/watch/2550/les-manifestants-attaquent-les-journalistes/

Mise à jour [22h28 Paris] – La Garde Nationale est entrée au Capitole pour en reprendre le contrôle.
[22h49] – Décès de la manifestante tuée par un tir à bout portant d’un policier.

                                                                                                                                                                              (Lire la Suite)

82.

Lin Wood, le célèbre avocat pro-Trump, largue une bombe dévastatrice

Suite au refus des juges de donner suite aux innombrables plaintes du camp Républicain, alors que les preuves de fraude sont aussi nombreuses qu’accablantes, l’avocat Lin Wood affirme qu’une multitude de décideurs et de juges sont victimes d’un chantage monstrueux, qui leur interdit de donner raison à Donald Trump et de barrer la route à Joe Biden. Il détient les preuves d’un horrible complot mondial, ainsi que la clé de décryptage des fichiers vidéos impliquant de nombreuses personnalités.

https://qactus.fr/2021/01/05/q-scoop-lin-wood-lache-de-grosses-bombes%e2%80%af-a-voir-avant-censure-yt/

Le monde entier serait contrôlé par des extorsions et des chantages pédophiles, qui piègent des gens influents et des décideurs, totalement soumis à leurs maîtres chanteurs.
                                                                                                                                                                              (Lire la Suite)

81.

6 janvier : victoire de Trump ou simple baroud d’honneur ?

Non, pas question de capituler et de baisser les bras avant la fin de la bataille judiciaire qui se joue aux États-Unis.
À tous ceux qui nous reprochent un acharnement ridicule, puisque toutes les plaintes de fraude sont systématiquement rejetées par les juges, quelles que soient les preuves avancées, nous ne pouvons que rétorquer que ce n’est pas à RL de jeter l’éponge, quand Donald Trump est toujours debout sur le ring, menant son énième round sans faiblir.
Si Trump refuse de capituler, c’est qu’il a encore des atouts dans sa manche.

Mais quelle que soit l’issue du combat qu’il mène pour la justice et la vérité, chez RL nous serons toujours du côté du peuple face à la trahison des élites. Nous essayons de défendre la vérité face aux mensonges et au silence complice des médias français, en traquant les informations véridiques diffusées par les sites les plus sérieux et objectifs qui soient.                                         (Continuer la Lecture)

 

 

 

 

Trở lại Đầu Trang